Recevez tous les jours le meilleur d'EspritGentleman dans votre boite mail !

Hidden Content

Kilian Jornet est l’auteur de cet ascension surhumaine (surhumaine, c’est ce que l’on pensait). C’est en vue d’alimenter son projet d’exploits « Summits of My Life » que l’espagnol s’est frotté à l’Everest et dans des conditions qui sont loin d’être banales !

En effet, Kilian Jornet a effectué son périple sans lourd « matos »: pas d’oxygène à disposition, ni de corde lourde mais surtout, sans s’arrêter une seule fois dormir dans un camp d’altitude intermédiaire. Et pourtant, c’est bel et bien en 26 heures que le catalan a grimpé le Mont Everest, dans la nuit de dimanche à lundi. Atteint de certains troubles d’estomac, il raconte avoir été quelque peu affaiblit durant son aventure.Une ascension plus que fulgurante et une réelle fierté puisque Kilian avait déjà tenté l’expérience en 2016, mais en vain … Les circonstances météos n’étaient pas de son côté.

Le jeune homme de 29 ans déjà surnommé « l’ultraterrestre » avait conquis déjà plusieurs grands Monts : le Mont-Blanc, l’Aconcagua (au Chili), le Cervin (en Suisse), le McKinley (en Alaska). C’est donc avec le plus haut sommet du monde que Kilian boucle son projet « Summits of my life ».

Respect.


Source photo : Facebook – Kilian Jornet